Québec Ticket Québec Ticket Québec Ticket Québec Ticket Québec Ticket Québec Ticket

Les messages textes ou «textos», se sont retrouvés au cœur de l’actualité entourant la sécurité routière dernièrement[i]; nous n’avons qu’à penser à cette pauvre jeune femme originaire de St-Isidore en Beauce, victime d’un face à face qui l’a laissé handicapée pour la vie et ce, au moment où elle répondait à un message texte d’un ex-conjoint.

Présentement, il n’y a pas de loi spécifique concernant l’utilisation ou l’action de répondre ou de faire des messages textes au volant. La loi en vigueur présentement interdit l’utilisation d’un appareil muni d’une fonction cellulaire[ii]. Seule la fonction «main libre» est permise. Donc, pour être claire, on ne peut se servir d’un téléphone mobile présentement pour faire des messages texte, car ce dernier est muni d’une fonction cellulaire. Par contre, tout autre appareil capable d’envoyer un message texte, mais qui ne comporte pas de fonction cellulaire, est permis.

Devrait-on légiférer pour interdire carrément les «textos» au volant? Plusieurs options sont sur la table.

Les arguments pour :

  • Les messages textes au volant sont très dangereux, beaucoup plus que les cellulaires au volant, car nos yeux quittent la route beaucoup plus longtemps que pour un simple appel téléphonique.
  • Plusieurs accidents graves ont eu lieu au cours des dernières années impliquant des gens qui textaient au volant au moment des faits reprochés.
  • Il y a déjà des articles de lois couvrant l’utilisation de cellulaire au volant, alors que très peu d’accidents reliés à son utilisation ont été prouvé; ce qui n’est pas le cas des messages textes, d’où l’importance de légiférer en la matière.
  • Les messages texte au volant sont monnaie courante; il y a urgence de protéger le public.

Les arguments contre :

  • La technologie se chargera elle-même de régler le problème dans un avenir rapproché. L’industrie de l’automobile est présentement à équiper de manière standard tous les nouveaux véhicules, d’un équipement capable de fournir des réponses sans avoir à manipuler un appareil avec fonction «messages textes». Cet appareil fournira lui-même des réponses aux messages textes en indiquant par exemple que la personne visée par ce dernier, est au volant et qu’elle ne peut répondre en ce moment. Des appareils capables de dicter oralement des messages textes sont aussi en développement.
  • La distraction au volant est le véritable problème et non les messages textes seuls. Selon la SAAQ, les enfants dans un véhicule représentent la plus grande source de distraction. Doit-on les interdire en auto? Le gros bon sens doit primer.
  • Une bonne campagne de sensibilisation est un pas important à faire de façon prioritaire pour enrayer le problème et ce, bien avant de penser à créer de nouvelles lois. Trouver une façon de faire passer un message qui ne passe pas actuellement.

 

Bref, ce ne semble pas si simple à résoudre. L’argument récent d’un coroner[iii] voulant faire passer l’infraction pour conduite avec un appareil muni d’une fonction cellulaire, de 3 points de démérite à 9 points, semblait surtout vouloir viser le problème des «textos» au volant. Est-ce une piste de solution? Peut-être, est-ce la seule? Surement pas. Mais une chose est certaine, les messages textes au volant sont dangereux, non seulement pour la personne qui le fait, mais pour les autres conducteurs sur la route, ses passagers, les piétons, etc.

Mais peu importe les lois, rien ne peut remplacer le gros bon sens des gens et leur sens des responsabilités.

Nous sommes là pour vous aider. Dans 90% des dossiers que nous traitons, nous améliorons la situation de nos clients : soit en récupérant des points et/ou en diminuant le montant de l’amende, en faisant tomber la contravention ou en sauvant votre permis de conduire. Dans 75% des situations, vous n’aurez même pas à vous déplacer au tribunal.

 

 



[i] http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/quebec/archives/2013/04/20130409-160615.html

[ii] Code de la sécurité routière, LRQ, c C-24.2, art 439.1 http://canlii.ca/t/68xzk#art439.1

[iii] http://www.radio-canada.ca/regions/estrie/2013/03/18/006-accident-mortel-saint-guillaume-recommandations-coroner-garneau.shtml

Publié le mercredi, 17 avril, 2013 , Non classé

Québec Ticket

Les experts en contestation de contravention!