Québec Ticket Québec Ticket Québec Ticket Québec Ticket Québec Ticket Québec Ticket

pencarte_mobile1

Le ministre des Transport du Québec, M. Robert Poëti, entend tripler d’ici le printemps 2015, donc à très court terme, les radars-photos sur les routes de la province[i].
 
Le ministre invoque que des villes comme entre autre Montréal et Québec, se sont montrées intéressées par l’ajout d’appareils sur leur territoire respectif. Une commande de 38 nouveaux appareils a été passée en ce sens.
 
On nous informe qu’il y a présentement 18 appareils semblables au Québec et qu’elles rapportent environ 20M$ par années en revenu de contravention. Le ministre insiste sur le fait que l’objectif n’est pas de rapporter de l’argent dans les poches du gouvernement, mais bien de participer à l’amélioration du bilan de la sécurité routière. On nous indique que pour la 1ère fois en 45 ans, il y a eu moins de 400 morts sur les routes au Québec en 2013.
 
Mais alors, plusieurs question se posent :
 
  1. En quoi les radars-photos ont-ils diminués le nombre de morts sur les route? Dans quelle proportion? Et surtout, comment?
  2. Pourquoi nous parler qu’ils rapportent 20M$ par année si ce n’est pas une question d’argent?
  3. Pourquoi alors ne parler parler du coût d’opération annuel? (près de 18M$ par année) Pourquoi ne pas mentionné qu’à lui seul, le radar-photo sur l’autoroute Décary à Montréal rapport près 40% des revenus? Cela revient donc à dire que l’ensemble des autres radars-photos, toutes proportions gardées, encaisse un déficite vs leur coût d’opération?
  4. Si les radars-photos sont là uniquement pour la sécurité routière, alors pourquoi n’y a-t-il pas de points de démérites reliés aux contraventions?
  5. Etc.
 
La liste est très longues des questionnements légitimes en regard du véritable objectif du gouvernement. Chose certaine, leur augmentation dans le paysage ne fait plus aucun doute.
 
 
 
Lorsque vous ne croyez pas mériter une contravention, contactez-nous. Nous sommes là pour vous aider. Dans la mjorité dossiers que nous traitons, nous améliorons la situation de nos clients : soit en récupérant des points et/ou en diminuant le montant de l’amende, en faisant tomber la contravention ou en sauvant votre permis de conduire. La plupart du temps, vous n’aurez même pas à vous déplacer au tribunal.
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 



[i]http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2014/10/20141018-160006.html

 

 

 

 

Publié le lundi, 20 octobre, 2014 , Non classé

cellulaire au volantLe ministre du transport, M. Robert Poëti vient d’annoncer que l’utilisation d’un cellulaire au volant entrainera sous peu l’inscription de quatre (4) points d’inaptitudes au permis de conduire, au lieu de trois (3) points présentement en vigueur.

Des discussions à propos de ce changement sont en cours et les nouvelles mesures devraient être mises en place au début du printemps 2015.  Pour l’instant, l’amende prévue est de 80$ plus les frais pour ce type de constat, n’augmentera pas.  Toutefois, un remaniement du Code de la sécurité routière pourrait rendre envisageable une augmentation de l’amende. [i]

Par contre, l’impact de ce changement est majeur puisque toute utilisation d’un appareil muni d’une fonction téléphonique est proscrite.  Cela vaut donc pour l’utilisation du GPS, des messages textes ou tout autre application et non seulement le fait d’avoir eu une conversation téléphonique lorsqu’on est au volant. L’objectif principal est de cibler les «textos» au volant.

Les jeunes seront les premiers touchés par ce changement, puisque à l’obtention d’un premier permis de conduire (permis probatoire),  il n’y a que quatre (4) points de disponibles et ce, pour une période  de deux (2) ans.  Lorsque cette nouvelle mesure sera appliquée, advenant le cas où une personne ayant un permis probatoire ait une contravention pour l’utilisation de son cellulaire, son permis de conduire sera suspendu étant donné que les quatre (4) points disponibles à son permis seraient utilisés. S’il s’agit d’une première suspension, elle sera d’une durée de trois mois.

Selon la SAAQ, le cellulaire serait la deuxième source la plus importante de distraction au volant (24.8% des cas de distraction).  Elle arrive juste après la cigarette qui atteint des sommets de 41.1% du total des distractions au volant.[ii]

Lorsque vous ne croyez pas mériter une contravention, contactez-nous. Nous sommes là pour vous aider. Dans la majorité des dossiers que nous traitons, nous améliorons la situation de nos clients : soit en récupérant des points et/ou en diminuant le montant de l’amende, en faisant tomber la contravention ou en sauvant votre permis de conduire. Dans la plupart des situations, vous n’aurez même pas à vous déplacer au tribunal.



[i]http://montreal.radionrj.ca/info-reseau/2014/10/08/cellulaire-au-volant-4-points-dinaptitude-des-le-printemps

 

[ii]http://www.saaq.gouv.qc.ca/rdsr/sites/files/Statistiques_Distraction%20au%20volant_profil%20detaille_0.pdf

 

Publié le jeudi, 9 octobre, 2014 , Non classé

Québec Ticket

Les experts en contestation de contravention!